Le Club Bleu / Blue Club

Largement dépendante des ressources offertes par ses 1400 kilomètres de littoral (tourisme, pêche et aquaculture, commerce et transport maritime…), la Tunisie s’affirme pour la troisième année, à travers La Saison Bleue, une association militant pour un littoral durable et une nouvelle gouvernance de la mer, comme le centre d’une ambition environnementale dont la conscience reste encore trop faible sur le continent africain.

Pour sa troisième édition tenue en 2020, La Saison Bleue a pris une dimension véritablement internationale avec la création du CLUB BLEU/BLUE CLUB, premier think tank complètement dédié aux enjeux maritimes mondiaux et composé de deux cents acteurs majeurs et personnalités sur les cinq continents.

Travaux et objectifs du Club Bleu / Blue Club 

Le Club Bleu / Blue Club organise d’une manière régulière des webinaires, avec à chaque fois, un ou plusieurs experts du monde maritime afin de débattre autour d’un thème choisi.

Le Club Bleu / Blue Club, à travers ses rendez-vous,  contribue à fournir les outils d’évaluation de la santé des écosystèmes, de ses impacts socio-économiques ainsi que des processus de gouvernance du littoral.

Le centre d’intérêt étant la protection des mers et des côtes, l’économie bleue durable, les recommandations se revêtent d’un aspect incitatif ou dissuasif, selon le cas. Ces recommandations s’adressent aux décideurs du secteur, pour tenir compte de la précarité de la situation environnementale et de l’urgence des mesures protectrices. En définitive,  Le Club Bleu vise à générer une volonté politique commune qui assure une meilleure gouvernance de la mer dans le monde.

 

L’océan et la mer : la vie et la survie post COVID

 

Les océans et les mers couvrent plus de 75% de notre planète. Ils ralentissent le réchauffement climatique en stockant les émissions de CO2 émises par l’activité humaine. Ils produisent plus de 50% de l’oxygène. Ce sont les véritables poumons de la terre, plus importants encore que la forêt de l’Amazonie.

Par ailleurs, le système aquatique accueille une biodiversité riche d’espèces qui sont une source importante de nourriture et de médicaments.  

L’océan est aussi un élément important de notre économie, avec environ 40 millions de personnes employées par les industries océaniques d’ici à 2030 mais également l’espace qui permet le transit de plus de 80% de marchandises et de matières premières dans le monde.

Ce système permet à l’homme de boire, respirer et vivre, c’est pour cela que l’homme à son tour doit protéger cet environnement.

Dans ce contexte, la série de webinaires BLUE TALKS du Club Bleu/Blue Club s’est poursuivie avec un cinquième rendez-vous tenu le mardi 8 juin de 10h à 11h (heure tunisienne). Ce webinaire a réuni des experts et acteurs engagés dans la protection des ressources maritimes et des milieux aquatiques en Tunisie pour répondre à la thématique « L’océan et la mer : la vie et la survie post COVID ».  En effet, l’homme doit trouver un équilibre lié à l’exploitation de cette richesse et proposer de nouvelles formes de subsistance.

Guest Speakers :

Lotfi Ben Maaoui : Président du Centre Stratégique pour la Promotion Du Développement Durable (CSPDD)

Abdelmajid Dabbar : Président de Tunisie Ecologie

Jamel Jrijer : Directeur de WWF Afrique du Nord,

Mounir Boulkout : CEO de Selt Marine

 

Modérateurs :

Rym Benzina : Présidente de l’association La Saison Bleue

Mehdi Ben Haj : Vice-Président de l’association La Saison Bleue