Geneviève Pons-Deladrière à la conférence de l’Arche stratégique de The Polish Institute of International Affairs (PISM) « Crise climatique : actions communes ou divisions ? »

 

« Au-delà des finances publiques, il doit y avoir beaucoup de financements privés ciblant la transition écologique, non seulement dans le monde développé, mais aussi ailleurs. La percée technologique que nous pouvons connaître dans le domaine des énergies renouvelables devrait profiter au monde en développement. »

« Nous devrions contrer l’idée que ces changements seraient une aggravation de la pauvreté. Les nouvelles technologies apportent de nouvelles compétences, de nouveaux emplois et de nouvelles opportunités de marché; et nous devons certainement accompagner ces pays dans leur transition. Ce n’est pas une transition vers plus de pauvreté. Il s’agit d’une transition vers au moins le même niveau de prospérité et, espérons-le, vers plus, atteint de manière durable. »

Source: Europe Jacques Delors